Les Pigments Rouges

Publié le par Désiré Herman

Après mon étude des pigments jaunes, voici les pigments rouges.

Ah ce rouge, éclatant, chaud, vibrant, excitant et si spécial … signe de danger et de passion, rare en teinte pure dans la nature, oui les fleurs nous montrent ces notes !

Il est vrai que le rouge n’est pas une teinte primaire, car on peut la créer. En effet, le rouge s’obtient en mélangeant du jaune avec du magenta …

J’ai créé un aperçu de ce qui peut être mélangé. J’ai utilisé 7 jaunes mono pigmenté avec 4 magentas naturellement mono pigmenté aussi. Je n’ai pas ajouté du bleu, mais en faisant ça on se rapproche des teintes comme la laque de garance voir des perylènes foncées.

Mélanges de Magentas avec 7 jaunes mono pigmentés afin d'obtenir des rouges
Mélanges de Magentas avec 7 jaunes mono pigmentés afin d'obtenir des rouges

De ce fait vous pouvez constater, qu’en la plupart des cas on peut se priver de rouges dans sa palette. Mais dans ce cas il vous faut au moins une magenta.

Les peintres de fleurs ou de portrait peuvent avoir besoin de tintes rouges spécifiques. Mais en moyenne un rouge chaud type vermillion ou plus neutre comme le rouge de quinacridone ou le rouge de pyrrole en y ajoutant un rouge froid foncé style cramoisie d’alizarine ou de la laque de garance (Attention, utilisez les peintures résistantes à la lumière, car les originaux de ces teintes sont très fugitives et deviennent brunâtre à l’exposition du soleil et deviennent plus fades voir disparaissent en quelques années voir des mois …)

Et pourtant, grâce à la cosmétique, il y a plus de pigments rouges que de quel autre couleur … A en perdre son âme …

Mais de retour aux pinceaux et échantillons. Comme pour les jaunes je vous ai fait un tableau montrant les principales caractéristique de chaque pigment rouge. Oui il y en a plus, mais ces pigments non-référencés sont rarement utilisé dans nos peintures à l’aquarelle.

Caractéristiques des peintures aquarelles composées de mono pigments rouges
Caractéristiques des peintures aquarelles composées de mono pigments rouges

Pour mieux comprendre et pour ne pas me répéter, je vous conseille, si vous avez des problèmes d’analyser les échantillons, de lire le début de l’article sur les pigments jaunes. Tout les abréviations et explication s’y trouvent. Utilisez ce lien pour vous y rendre.

PR17

Monoazo Naphtol

Un rouge éclatant, mais pas très résistant à la lumière. Mieux vaut l’éviter.

Rouge avec pigment PR17
Rouge avec pigment PR17

PR 63 

Monoazo 

Rouge de ton moyen. Je n’ai pas trouvé d’indications en ce qui concerne la résistance à la lumière.

Rouge avec pigment PR63
Rouge avec pigment PR63

PR81 & PR81:1

Phosphotungsto molybdic acid 

Un rouge bleuâtre fluorescent vif transparent. Peu resistant à la lumière.

Rouges avec pigment PR81
Rouges avec pigment PR81

PR83

dihydroxyanthraquinone

Rouge foncé intense avec un sous-ton bleuâtre. Fugitive, teintant et transparent. Le pigment se réfère au laque de Garence dont est dérivé la chamoise d’alizarine. La couleur perd pas mal de saturation et s’éclaircit en séchant.

Vue les possibilités actuelles pour choisir un remplaçant plus stable et résistant à la lumière, je vous déconseille de mettre cette nuance dans votre palette.

Rouges avec pigment PR83
Rouges avec pigment PR83

PR101

Souvent classé dans les teintes terre, je le classe dans les rouges compte tenu de son appellation internationale PR (Pigment Red).

Rouge variant de jaune brunâtre à des rouges orangette avec une nuance variant de jaune au violet. Selon la composition et modifications les aquarelles crées avec ce pigment varient de transparent à opaque. (Ceci est aussi dû à la finesse du broyage, le liant, la méthode de fabrication, impuretés et additives).

Peintures fabriquées à partir de ce pigment et son homologue naturel PR102 existent dans presque toutes les nuances de jaune, orange, rouge, brun violacé jusqu’à des bruns verdâtres.

C’est un des nuances les plus résistant à la lumière dans les rouges. Tous les PR101 sont teintantes. Elles perdent pas mal de saturation lors du séchage.

Rouges avec pigment PR101
Rouges avec pigment PR101
Rouges avec pigment PR101
Rouges avec pigment PR101

 

Rouges avec pigment PR101
Rouges avec pigment PR101
Rouges avec pigment PR101
Rouges avec pigment PR101
Rouges avec pigment de base PR101 et autres pigments
Rouges avec pigment de base PR101 et autres pigments
Rouges avec pigment de base PR101 et autres pigments
Rouges avec pigment de base PR101 et autres pigments

PR102

Oxide de Fer Anhydres naturel.

Souvent classé dans les teintes terre, je le classe dans les rouges compte tenu de son appellation internationale PR (Pigment Red).

Teinte variant de jaune brunâtre à l’orange, jusqu’à des tons rougeâtres avec une nuance de jaune variant au violet.

Selon la formulation cette aquarelle peut varier de transparent à l’opaque avec toutes les transparences intermédiaires.

Comme le PR101 synthétique, cette peintures a une excellente résistance à la lumière. Mais contrairement au PR101 ces couleurs ne sont pas teintantes

Rouges avec pigment de base PR102
Rouges avec pigment de base PR102

PR107

Rouge Antimony

Variant d’un jaune oranger clair au carmin profond.

Ce rouge est transparent et d’excellente résistance à la lumière.

Rouges avec pigment de base PR107
Rouges avec pigment de base PR107

PR108

Cadmium Selenosuphite

Rouge oranger variant vers un rouge violacé profond. Peinture opaque d’une excellente résistance à la lumière et teintante. La variation au séchage est légère à moyenne et les nuances perdent entre 15 (teintes claires)à 30 % (teintes foncées) de leur saturation.

Rouges avec pigment de base PR108
Rouges avec pigment de base PR108
Rouges avec pigment de base PR108
Rouges avec pigment de base PR108

PR112

Rouge Naphtol

Le PR122 est d’une très bonne résistance à la lumière, transparente et très teintant. D’un rouge oranger intense la résistance à la lumière est très bonne. En séchant la perte de saturation est environ de 10 % et la variation globale au séchage est très légère.

Rouges avec pigment de base PR112
Rouges avec pigment de base PR112

PR122

Rouge de Monoazo Naphtol

Rouge jaunâtre clair intense qui devient plus fade et foncé en séchant. Semi-transparent à semi-opaque, ce rouge a une très bonne voir excellente résistance à la lumière.

Rouges avec pigment de base PR122
Rouges avec pigment de base PR122
Rouges avec pigment de base PR122
Rouges avec pigment de base PR122

PR144

Condensation de Diazo

Rouge de nuance moyenne d’une très bonne voir excellente résistance à la lumière. Opaque à semi-opaque.

Rouges avec pigment de base PR144
Rouges avec pigment de base PR144

PR149

Rouge de Perylène

Rouge intense avec un sous-ton bleue, semi-opaque et d’une très bonne résistance à  la lumière et d’une très grande force teintante . Utilisé pour remplacer le Cramoise d’Alizarine qui est fugitif (PR83). Devient plus foncé (exposition soleil) en séchant on perd 25% de saturation et 15% en ton et vire légèrement au brun.

Rouges avec pigment de base PR149
Rouges avec pigment de base PR149

PR168

Brominated Anthranthron

Rouge jaunâtre intense qui devient plus foncé en séchant. Semi-opaque à semi_transparent et teintant,ce rouge a une très bonne voir excellente résistance à la lumière.

Rouges avec pigment de base PR168
Rouges avec pigment de base PR168

PR170

Monoazo Arylomide

Rouge variant de rouge jaunâtre foncé jusqu’un rouge bleuâtre. La résistance à la lumière varie d’excellent à bon selon les marques (à tester avant de l’utiliser), variant de semi-transparent à opaque. Une perte de 20% de saturation se produit lors du séchage. Un rouge léger type géranium pour les peintres de botanique ou de fleurs.

Rouges avec pigment de base PR170
Rouges avec pigment de base PR170

PR176

Monoazo Benzimidazolone

Rouge bleuté qui ternit et devient plus bleu en séchant. D’une très bonne à bonne résistance à la lumière et très teintante, cette peinture est semi-transparente, ce qui en fait une remplaçante pour de la cramoisie d’Alizarine. La peinture s’éclaircit de 10 % et perd 23 % de sa saturation en séchant.

Rouges avec pigment de base PR176
Rouges avec pigment de base PR176

PR177

Anthradquinone

Rouge bleuté profond. D’une très bonne à moyenne résistance à la lumière (selon les marques, faites vos tests), cette nuance est transparente et teintante, ce qui en fait une bonne remplaçante pour la chamoise d’Alizarine, même que la teinte est un peu différent en nuance. 

Rouges avec pigment de base PR177
Rouges avec pigment de base PR177

PR178

Rouge de Perylène 

Rouge profond qui ternit un peu en séchant et d’une grande force teintante. Semi-opaque et d’excellente résistance à la lumière. En séchant on constate une perte de près de 20% de saturation en s’éclaircissant légèrement.

Rouges avec pigment de base PR178
Rouges avec pigment de base PR178

PR179

Rouge de Perylène synthétique

Rouge violacé profond se ternit un peu en séchant et perd aussi un peu de son vibrant . Transparent et d’excellente résistance à la lumière, cette peinture est très teintante. En séchant on constate un éclaircissement de 17 % et une perte en saturation de 30%.

Sans le sous-ton bleu de l’alizarine, c’est une autre approche pour la remplacer. Avec le PG7 Vert Phtalo nuance bleue on obtient des noirs profond, plus dense qu’avec les pigments dérivés de carbon.

Rouges avec pigment de base PR179
Rouges avec pigment de base PR179

PR187

Rouge Monoazo

Rouge éclatant ou profond avec un sous-ton bleuâtre. Transparent et de très bonne résistance à la lumière.

Rouges avec pigment de base PR187
Rouges avec pigment de base PR187

PR188

Rouge Naphthol AS BON arylamide type Monoazo

Rouge jaunâtre éclatant qui fonce, ternit et s’estompe un peu en séchant. Semi-opaque à semi-transparent, ce rouge a une très bonne voir excellente résistance à la lumière. La variation de séchage est légère et on constate une perte de 15% de saturation.

Un alternatif au rouge cadmium si on craint leur toxicité .

Rouges avec pigment de base PR188
Rouges avec pigment de base PR188

 

PR202

Quinacridone

La variante quinacridone de la cramoisie d’alizarine. Magenta avec un sous-ton bleu variant à un rouge moyen. Transparent selon les formulations et marques et d’une excellente résistance à la lumière. 

Rouges avec pigment de base PR202
Rouges avec pigment de base PR202

PR206

Quinacridone de phase crystal mixte

Orange foncé à un ton de violet brunâtre. Transparent et d’excellente résistance à la lumière, c’est un bon remplacent des laques de Garence. En colorimétrie cette nuance se place équivalent à la Cramoisie d’alizarine mais avec une tendance plus brunâtre et un sous-ton oranger.

 

PR207

Un rouge-jaune qui ternit. D’une excellente résistance à la lumière, cette peinture est semi-transparente à semi-opaque

Rouges avec pigment de base PR206
Rouges avec pigment de base PR206

PR 209

Quinacridone 

Rose variant à un rouge moyen. Ternit et la couleur vire au bleu en séchant. Transparente comme la plupart des quinacridones, elle a une excellente résistance à la lumière et est teintante. 

Rouges avec pigment de base PR209
Rouges avec pigment de base PR209
Rouges avec pigment de base PR209 mélange avec autres pigments
Rouges avec pigment de base PR209 mélange avec autres pigments

PR233

Chromium Silicate d’Etain

Rouge fade clair variant vers le rose. Semi-opaque et excellent au niveau de la résistance à la lumière.

Rouges avec pigment de base PR233
Rouges avec pigment de base PR233

PR242

Vermillion d’Disazo

Rouge jaune éclatant modérément foncé, qui se ternit un peu et vire au bleu en perdant près de 15% de saturation en séchant. Semi-opaque, très teintante et d’excellente résistance à la lumière.

Rouges avec pigment de base PR242
Rouges avec pigment de base PR242

PR254

Diketopyrrolo de pyrrole

Rouge moyen, voir plus foncé, éclatant qui peut ternir ou virer légèrement vers le bleu en séchant. D’excellente résistance à la lumière, cette peinture est opaque à semi-opaque

Rouges avec pigment de base PR254
Rouges avec pigment de base PR254
Rouges avec pigment de base PR254
Rouges avec pigment de base PR254

PR255

Diketopyrrolo de pyrrole

Jaune éclatant plus jaune que le PR254. Semi-opaque et d’une excellente résistance à la lumière. Très teintant cette peinture perd près de 15% de sa saturation lors du séchage.

Rouges avec pigment de base PR255
Rouges avec pigment de base PR255
Rouges avec pigment de base PR255
Rouges avec pigment de base PR255

PR259

Polysulfide de Sodium, Potassium, lithium ou d’argent.

D’un rouge foncé variant vers un rose bleuté. Semi-transparent et d’excellente résistance à la lumière.

Rouges avec pigment de base PR259
Rouges avec pigment de base PR259

PR264

Diketo-pyrrolo pyrrole

Rouge foncé profond avec un sous-ton violacé. Ternit légèrement. Excellente à très bonne résistance à la lumière et semi-transparent, cette couleur est un excellent remplacement de la cramoisie d’alizarine

Rouges avec pigment de base PR264
Rouges avec pigment de base PR264

 

Les échantillons rouges sans idication de pigments. (Pas communiqués par leur fabricant)

Rouges sans indication de pigments
Rouges sans indication de pigments
Rouges sans indication de pigments
Rouges sans indication de pigments

et le rouges discontinues

 

CONCLUSION

Les rouges ne sont pas souvent trouvés pur dans la nature. Grand exception sont et Les fleurs qui nous montrent une  panoplie de nuances allant de roses fragiles au rouges profonds bleutés. Certains jours, on peut aussi apercevoir dans un coucher au lever du soleil tout différentes nuances  de cette couleur.

Depuis quelques siècles, le rouge avait la réputation de se ternir voir brunir avec le temps. L'extrait de la racine de garance, qui fournissait le piment pour la création de la laque de garance et de la cramoisi de l’alizarine sur employés pour la création de roses et de rouges tendance bleutée. Même si aujourd'hui encore, certains fabricants nous proposent cet pigment, mieux est de l'ignorer car son instabilité à la lumière va ternir vos œuvres.

Longtemps le rouge ne cadmium fût le seul rouge stable et éclatant. Le problème de sa toxicité et de sa médiocre transparence n’en font pas une teinte idéale pour l'aquarelle, ceci même prenant en compte s vibrance.

Aujourd'hui avec l'arrivée de nouveaux pigments, et spécialement les Quinacridones, Perylènes et Pyrroles, les aquarellistes disposent d'une gamme très large est nuancée en ce qui concerne le choix de teintes de couleur Rouge.

A LA RECHERCHE DU ROUGE PARFAIT

Le Rouge Neutre : 

Traditionnellement beaucoup d’artistes utilisent le rouge de Cadmium comme rouge neutre, mais cette tinte a tendance à être opaque et d’une certaine toxicité.

De ce fait deux possibilités sont à notre disposition avec les pigments plus récentes à base de pigments de pyrrole, pérylène et de Quinacridone. Il faut naturellement bien choisir, car les nuances sont différentes selon les fabricants. Une notion pour le PR255, le rouge de Pyrrole, qui malgré son semi opacité se rapproche le plus d’un rouge neutre. Attention, la teinte varie selon les fabricants). 

Comme rouge neutre je vous conseille de faire votre choix entre ;

  • Le Rouge de Pyrrole PR255 même s’il a selon la marque une tendance de devenir un peu orangâtre
  • Le Rouge de Pyrrole PR254 un peu plus froid que le PR255
  • Le Rouge de Quinacridone PR209 qui en plus est le plus transparent, mais montre un sous-ton de rose
  • Le Rouge de Perylène PR178 neutre mais semi opaque ou semi-transparent.
  • Le rouge Naphtol transparent mais plus orange chez quelques fabricants.

Le Rouge froid : 

La référence est le rouge Laque de Garance ou Cramoisie d’Alizarine. Ces rouges sont transparent, mais ils ont le gros problème d’être fugitives et ternissent à la lumière.

Beaucoup de fabricants ont essayé de reproduire ces teintes ainsi que le Carmin par l’utilisation de pigments plus résistants à la lumière.

Comme rouge froid je vous conseille de faire votre choix entre ;

  • Le Rouge Anthraquinnoide PR177 Transparent variant de neutre bleuté au rose bleuté
  • Le Rouge Monoazo Arylamide  PR170 se rapprochant de la teinte Carmin
  • Le Rouge Monoazo Benzimidazolone PR176 semi transparente et se rapprochant de la teinte de la laque de Garence
  • Le Rouge Anthraquinone PR 177 transparent, teintant mais assez proche de la Cramoisie d’Alizarine.
  • Le Rouge de Perylène synthétique PR179 variant entre le brun de garance et le rouge de Garance.
  • Le Rouge de Quinacridone PR202 plus rosé que la Cramoisie d’Alizarine, transparente mais teintante.
  • Le Rouge Diketo-Pyrrolo PR264la teinte la plus proche de la Cramoisie d’Alizarine semi transparente ou semi opaque, les teintes varient fort selon les fabricants.

Le Rouge Chaud :

C’est assez facile d’obtenir d’un magenta en ajoutant un jaune neutre ou chaud. Mais il y a pas mal de pigments jaunes qui peuvent donner une base stable pour vos mélanges. Les PY110, PY65 et quelques variantes du PY150 et PY153 peuvent intervenir dans ces mélanges.

Autrement, comme rouge froid je vous conseille de faire votre choix entre ;

  • Le Rouge de Naphtol PR112 transparente et teintante (Attention les tons varient selon les fabricants)
  • Le Rouge de Naphtolo AS semi transparent et teintant
  • Le Vermillion de’Disazo rouge oranger éclatant semi-opaque
  • Le Rouge Diketopyrrolo PR255 Rouge éclatant légèrement jaunâtre semi opaque

 

A vous de faire votre choix, car pour choisir une couleur, il faut analyser son style et préférences. Moi je ne peux pas vous guider dans ce choix, qui est le plus personnel et propre à vos sensations et sentiments

Dernier conseil …Ne mélangez jamais 2 couleurs opaques car le résultat sera assez décevant et sans âme.

D’ici quelques semaines je publierai mon article concernant les pigments bleus. Ce sera plus rapide que les rouges car les pigments bleus ne sont pas nombreux !

Publié dans Nuanciers & Palettes

Commenter cet article

annie 04/05/2018 15:28

merci de nous faire généreusement bénéficier de vos recherches très fouillées et didactiques

Désiré Herman 07/05/2018 04:39

Merci beaucoup

Lot 28/03/2018 08:35

Merci!

Désiré Herman 28/03/2018 08:36

De rien, j'ai encore pas mal de travail à faire ... les bleus seront les suivants, puis les secondaires, terres etc ...