Les Verts à l'Aquarelle 2 - Les Mélanges

Publié le par Désiré Herman

Vous avez déjà pu constater il n'y a pas autant de pigment vert utilisé dans la fabrication de peinture à l'aquarelle. En plus, ses pigments sont très peu naturel. De ce fait, les fabricants de peinture à l'aquarelle font des mélanges de plusieurs pigments avec une base d'un ou des pigments verts (le plus souvent des Phtalo Cyanides PG7&PG36).

Mais pour reproduire la grande diversité de verts, mieux vaut de s'exercer et afin de maîtriser ces mélanges.

De ce fait, je vous propose cet article, qui va d'abord parler d'un mélange de jaunes et des bleus afin de réaliser des verts…

Comme pour le violet et l'orange, je trouve que le vert n'a pas de place dans une palette de débutant ! C'est en s'exerçant qu'on devient maître.

Vous allez voir que le bleu et le jaune ne produisent pas simplement des verts mais aussi des gris, bruns voir des neutres.

Le fait de mélanger vous-même vos verts vous apprendra comment obtenir des nuances et ajouter de la profondeur et du naturel à vos œuvres.

Mais maintenant je reviens vers mes verts créés avec des jaunes et des bleus.

J'ai quand même une astuce très important à vous donner !

Les bleus sont des couleurs très envahissants, sombres et ils dominent facilement les deux autres primaires. En mélange, commencez toujours avec les jaunes et ajoutez petit à petit le bleu, sinon les jaunes seront dominés et les mélanges ne seront pas subtiles et parfois ne résultent pas dans l'obtention d'un vert mais des bleus verdâtres.

Pour réaliser le nuancier des mélanges, j'ai utilisé des peintures de pas mal de marques différentes. Da Vinci (US), Daniel Smith (US), M. Graham (US), Sennelier (F), Winsor & Newton (UK), Mission Gold (Corée), QOR (US) et d’autres comme Schmincke (De), Isaro (Be), Rembrandt (NL) ou Blockx (Be) … et ils se mélangent bien ! Pas besoin de se limiter qu'à une marque.

Les couleurs que j'ai utilisé pour ce nuancier des mélanges jaune et bleu sont :

Pour les Jaunes :

    * OR VERT PY129 Un jaune froid terne de Da Vinci
    * Jaune Citron PY175 Un jaune vibrant et froid de Daniel Smith
    * Aurélien PY151 Un Jaune Neutre de M. Graham
    * Jaune Cadmium PY135 Un Jaune Neutre de Sennelier
    * Jaune Isodoline PY 139 Un Jaune Chaud de Daniel Smith
    * Jaune Indien PY110 Un Jaune Chaud de M. Graham

Pour le Bleus

    * Bleu Manganese PB15 Un Bleu Froid de Winsor & Newton
    * Bleu Céruléum PB35 Un Bleu Froid de Winsor & Newton
    * Bleu de Prusse PB27 Un Bleu Froid de Mission Gold
    * Bleu de Cobalt PB28 Un Bleu Neutre de QOR
    * Bleu de Phtalo nuance verte PB15:3. Un Bleu Neutre de Sennelier
    * Bleu de Phtalo nuance rouge PB15:6. Un Bleu Chaud de Sennelier
    * Bleu Outremer PB29 Un Bleu Chaud de M. Graham
    * Bleu Indanthrène PB60 Un Bleu Chaud de Sennelier

Si vous voulez plus d'infos sur les jaunes et les bleus, consultez mes échantillons et analyses en utilisant le lien ci-dessous.

* JAUNE : http://www.desireherman.com/2018/02/les-jaunes-vus-par-type-de-pigment.html

* ROUGE :http://www.desireherman.com/2018/03/les-pigments-rouges.html

* BLEU :http://www.desireherman.com/2018/05/les-teintes-bleus-selon-les-pigments-pour-l-aquarelle.html

* ORANGE : http://www.desireherman.com/2018/10/les-pigments-oranges-pour-l-aquarelle.html

* VIOLET : http://www.desireherman.com/2019/01/violet-pigments-used-in-watercolor.html

* VERT : http://www.desireherman.com/2019/11/les-pigments-verts-a-l-aquarelle.html


ABRÉVIATIONS :

* Signes et abréviations utilisé pour les échantillons avec explications, ceci vous aidera à mieux analyser les différents couleurs

*  http://www.desireherman.com/2018/05/abreviations-et-bibliographie.html

Voici le nuancier des mélanges bleus et jaunes.

Nuancier des mélanges des Peinture Mono-pigmentées de nuance Bleu et Jaune à l'Aquarelle
Nuancier des mélanges des Peinture Mono-pigmentées de nuance Bleu et Jaune à l'Aquarelle

Observations

1. Des verts clair sont obtenus en utilisant très peu de bleu froid ou neutre avec beaucoup de nuance jaune froides.
2. Les jaunes froides produisent avec les bleus chaudes des teintes de vert estivale et/ou teinte terre d'ombre ou des verts type olive si on utilise très peu de bleu.
3. Avec les bleus froides, les jaunes chaudes produisent des teintes commençant par des ocres et évoluent vers des verts ternis très naturels et de temps en temps ils produisent des teintes très proche des neutres.
4. Avec les bleus chauds, les jaunes chauds produisent des couleurs type de terre ou des terres d'ombre puis produisent des neutres colorés parfois très foncés, presque noir (PB29 + PY139 et PB60 + PY139) voire des verts ternis très foncés (PB60 + PY110 ou PY139).

Conclusion

Pour obtenir des verts frais printanier, il faut éviter la présence de rouge dans les jaunes et les bleus. Le rouge est le complément du vert et va le ternir voir neutraliser.

Dans le deuxième nuancier, je montre le comportement des pigments verre avec les autres couleurs secondaires et couleurs primaires.

Ici j'ai retenu :

Pour les Verts :

* Vert Phtalo PG7 d’Isaro (Vert Froid)
* Vert Oxyde de Chrome PG17 de Sennelier (Vert quasi neutre)
* Vert Emeraude PG18 de QOR (Vert Froid)
* Vert Phtalo nuance Jaune PB36 de Daniel Smith (Vert neutre légèrement chaud)
* Turquoise de Cobalt (Vert Sarcelle) PG50 de Schmincke (Vert Froid)
* Terre Verte PG23 de Rembrandt (Vert Presque Neutre)

Pour les Autres Couleurs :

  • * JAUNE
    • • Jaune de Chrome PY175 Jaune froid de Schmincke
    • • Jaune Permanent foncé PY110 Jaune Chaud de Daniel Smith
    • • Ocre Jaune PY42 Jaune Chaud de Mission Gold
  • * Orange
    • • Orange Sennelier PO73 Orange Neutre de Sennelier
    • • Terre de Sienne Brulée PBr7 Orange Chaud terni de Daniel Smith
  • * Rouge
    • • Corail de Quinacridone PR209 Rouge Chaud de Daniel Smith
    • • Rouge Antraquinoid PR177 Rouge Froid de Daniel Smith
  • * Bleu
    • • Vert de Cobalt PB36 (vert ou bleu à vous de voir) de Sennelier
    • • Bleu de Prusse PB27 Bleu Froid d’Isaro
    • • Bleu de Cobalt PB28 Bleu Neutre de Mission Gold
    • • Bleu Outremer PB29 Bleu Chaud de Schmincke
  • * Violet
    • • Pourpre de Quinacridone PV55 Violet Neutre de Daniel Smith

 

Mélanges d'Aquarelles de Pigments Vert avec les couleurs primaires et autres couleurs secondaires
Mélanges d'Aquarelles de Pigments Vert avec les couleurs primaires et autres couleurs secondaires

EXPLICATIONS

Dans chaque case je mélange la couleur du haut en ajoutant, petit à petit, la couleur verte du côté gauche. A chaque trait un peu de vert est ajouté.

En bas de la case je peins d'abord la couleur verte de référence dans la partie gauche, puis de peins la couleur du haut commençant par la droite jusqu'à les 2 couleurs se touchent. Ceci permet de voir comment le 2 couleurs se comportent ; qui est plus envahissant, se mélangeant avec ou poussant l'autre couleur. Par exemple, on constate que le vert émeraude envahit et domine presque toutes les couleur sauf le violet et a une tendance de se mélanger avec le jaune PY175. 

Ce type de recherche est très intéressant quand on pratique les mélanges sur le papier. C'est moins utile si vous mélangez vos couleurs sur votre palette.

 

Observations

Vert Phtalo PG7

  • Crée des verts très frais avec le PY 175
  • Avec le PY 110 on varie d'une terre de Sienne naturelle vers des verts olives pour atteindre un vert moyen un peu terni
  • Avec le Ocre Jaune PY42 on obtient des teintes vertes naturelles si on met pas trop de pigment vert (PG7) qui est très dominant
  • Avec le PO73 on obtient des violets ternis puis un neutre bleuté
  • Avec le PBr7 les mélanges se ternissent plus qu'avec le PO 73
  • Avec le PF 209 on obtient de teintes ternes intéressantes sans obtenir des neutres
  • Avec le PR 177 on approche d'un neutre idéal mais pas encore complètement...
  • En ajoutant des bleus PB 36, PB 27, PB 28, ou PB 29 ainsi que le violet PV55 on obtient que des nuances de turquoise ou des vert bleutés ternis

Vert Oxide de Chrome PG17

  • Avec le PY 175 on obtient des verts jaunes très printaniers
  • Les mélanges avec le PY 110 et le PY 42 on obtient davantage des tons dites “de terre”, pour évoluer vers des verts olives
  • Avec le Po 73 on obtient vite des rouges ternis
  • Le mélange avec le PBr7 Sienne brûlée produit des nuances variés de neutres voir des neutres verdâtres très intéressants
  • Avec le PR 209 on arrive à une belle gamme de neutres
  • Le PR 177 produit avec le PG 17 d'abord des tons ternes violacé pour arriver à une neutre presque parfait
  • L’ajout des pigments bleu et violet ternissent et foncent le PG 17

Vert Emeraude PG18

  • Plus faible en saturation, donc plus difficile à doser, les mélanges sont identiques à ceux réalisés avec le PG 17 mais moins saturé voire plus pastel

Vert Phtalo nuance Jaune PG36

  • Il n'y a qu'une subtile différence entre le PG36 et le vert Phtalo PG7.
  • Les mélanges sont très proches. Compte tenu de la force teintante, moins prononcée du PG 36 comparé au PG7, et de sa couleur un peu plus naturelle, choisir cette peinture est une option de vert de base dans une palette

Turquoise de Cobalt ou Bleu de Sarcelle PG50

  • Cette couleur est plus proche du bleu que du vert. Ce pigment est très envahissant, il envahit toutes les couleurs sauf les bleus et le violet.
  • Ce pigment produit, en mélange avec les jaunes des verts pastel. En mélange avec les rouges, les bleus et les violets, on obtient des gris subtiles colorés très intéressants pour nuancer les ombres dans une aquarelle.
  • Le bleu de Sarcelles est actuellement très en vogue chez les aquarelliste, il est éclatant et très visible dans une œuvre. Pour moi, son grand intérêt est de produire des fines nuances proche de l'argent et du pastel en mélange avec principalement les rouges et les violets.

Terre Verte PG23

  • Ce pigment crée des verts subtiles et légers avec le PY 175 puis des verts et marrons ternes style vert olive et aussi, comme le fait le PG 50, des gris colorés.
  • C'est un pigment naturel qui varie énormément de fabricant à fabricant et aussi selon sa source d'approvisionnement. De ce fait c'est mieux de créer vos propres nuanciers, utilisant vos propres couleurs, pour tester ces pigments naturels.

Conclusion

Comme les jaunes, ocres et bleus sont en majorité présent dans la plupart des palettes des aquarellistes, ça les permet d'obtenir une large gamme de verts en mélangeant ces couleurs. Il me semble ne pas être nécessaire d'en ajouter à votre palette, car je pense qu'élargir ses choix de jaunes et bleus est plus raisonnable. En plus, les verts prêt à l'emploi des fabricants, utilisent souvent 3 pigments différents voire plus, ce qui résulte très vite dans des mélanges ternes et boueuses.

Mais si vous peignez  régulièrement des paysages, la présence d'un seul vert, comme base de mélange, est judicieux. Pour moi, le choix doit se faire entre les deux Phtalo’s et le vert oxyde de chrome. L'avantage du PG 17 est qu'il est nettement moins teintant que les deux Phtalo’s. Ceci permet “d’ouvrir les blancs”.
Par contre c'est une peinture opaque qui va ternir vos aquarelles et qui, normalement, doit être appliqué en dernière étape, faute de quoi on perd la transparence de l'aquarelle.

Entre les deux Phtalo’s (PG 7 et PG36) le choix à faire et plus subtile. Le PG7 est plus bleuté et froide que le PG 36, qui selon moi, même avec une petite tendance jaunâtre, se rapproche le plus d'un vert neutre. Les deux pigments sont très teintant et transparent. Le PG 36, par contre est moins teintant mais il semble un peu moins résistant à la lumière ! Dommage que pas tous les fabricants ont cette nuance dans leur gamme !

Vous avez pu constater plein des petites nuances dans ces mélanges et nuanciers. Pour aller encore plus loin, je vais écrire un troisième article;  comment maîtriser vos mélanges bleu/jaune en ajoutant d'autres couleurs pour obtenir tous les verts que vous pouvez imaginer.

En plus je montrerai d'autres couleurs vertes, certainement plus rare, fabriquées à partir de pierres semi précieuse et surtout un vert, qui est classé dans les noirs, le PBK 31, vert de Pérylène qui lui aussi est une très bonne base de mélange pour obtenir des verts foncés et des noirs profonds.

À la fin, je montrerai comment obtenir des verts à partir d’un mélange de jaune et de noir … et oui on est pas encore au bout des surprises!

Mais tout ceci sera pour plus tard, car ça demande encore beaucoup de travail. Je vous propose de s'exercer avec vos couleurs bleus et jaunes et moi, de mon part, je vais commencer à faire d'autres nuanciers.

A bientôt et comme toujours, si vous avez des questions et ou des observations, n'hésitez pas à me contacter.

 

Publié dans Nuanciers & Palettes

Commenter cet article

Madeleine 08/02/2020 22:55

Bonjour Désiré,
Article tres intéressant pour moi qui débute en aquarelle botanique. Juste une question, dans le premier nuancier (mélange des bleus et jaunes) pouvez-vous expliquer le fait qu'il y ait 4 cases pour chaque combinaison ?

Madeleine

Désiré Herman 22/04/2020 12:19

Bonjour Madeleine, désolé pour la réponse tardive. J'utilise 4 cases allant progressivement de moins de jaune vers plus de bleu. J'aurai pu en faire 6 ou 8 mais ça devient plus illisible et les nuances seraient trop proches. Merci pour votre intérêt.