Les Mélanges Violet

Publié le par Désiré Herman

Mélanges Violets

• Rouges et bleus pour l’obtenir
• Comment réagissent les primaires et autres secondaires avec les pigments Violet

Il y a une bonne dizaine de pigments violet qui sont régulièrement utilisés pour créer des peintures aquarelles dites Mauve, Violet, Pourpre, Lavande etc…

Mais si on veut limiter sa palette, souvent on omet d’ajouter cette couleur. En effet elle est assez facile à obtenir à partir d’un bleu chaud avec un rouge froid. (Exemple un bleu Outremer PB29 avec un rouge type Cramoisie d’Alizarine).

Par contre, dans cette liste de pigments violet se trouvent le PV19 et PV 42, qui sont proche du Magenta. Pourtant le PR122 est souvent référencé comme Magenta mais il y a plein de subtiles différences. En mélangeant du PV19 ou PV42 avec un jaune neutre ou chaud on obtient du rouge … variant de nuance Cramoisie ou Garance vers des Écarlates. De ce fait un choix d’un de ces 3 pigments s’impose pour trouver un vrai primaire… le rouge Magenta !

D’autre part, le violet foncé est un allié pour créer des neutres très foncés, même plus qu’un mélange de PBr7 (Sienne Brulée) avec du bleu Outremer (PB29). On verra ça plus tard quand je publierai l’article sur les pigments noirs. Et pour conclure je vous invite de découvrir le mélange du Violet de Pérylène avec le Vert de Pérylène qui produisent des superbes neutres et un des noirs semi-transparents vibrant et pas du tout ternis !

Maintenant on revient sur les mélanges des rouges avec des bleus pour réaliser un mélange qui produit le violet.  Je vous ai fait un nuancier composé de 5 bleus froids et 3 bleus chauds et de 2 rouges chaudes, 3 rouges quasi neutres et 2 rouges froides.

Pour réaliser tous les nuanciers, j’ai choisi principalement des aquarelles de Winsor & Newton (Extra-Fine), car, jusqu’à ce jour, je ne les ai pas souvent mis sous les projecteurs. Cette marque, de nom anglais mais fabriquée en France, est la marque la plus présente dans les boutiques spécialisées et de ce fait utilisée par beaucoup d’aquarellistes amateurs et professionnels

Les couleurs retenues sont :

Pour les Rouges :
• Quinacridone Magenta PR122 rouge froid de Winsor & Newton
• Cramoisie d’Alizarine Permanent PR206 rouge froid de Winsor & Newton
• Rouge Clair de Quinacridone PR207 rouge chaud de Schmincke (Horadam)
• Rouge de Quinacridone PR209 rouge neutre de Winsor & Newton
• Rouge Winsor PR254 rouge neutre de Winsor & Newton
• Rouge Winsor Profond PR264  rouge neutre de Winsor & Newton
• Rouge Saturne PO64 rouge (orange) chaud de Schmincke (Horadam)

Pour les Bleus :
• Phtalo Turquoise PB16 bleu froid de Winsor & Newton
• Bleu Manganèse PB15 (ce n’est pas un vrai pigment manganèse qui est le PB33) bleu froid de Winsor & Newton
• Bleu Phtalo nuance verte PB15:3 bleu froid de Sennelier (L’Aquarelle extra fine)
• Bleu Phtalo nuance rouge PB15:6 bleu chaud de Sennelier (L’Aquarelle extra fine)
• Bleu d’Anvers PB27 bleu froid de Winsor & Newton
• Bleu Outremer PB29 bleu chaud de Winsor & Newton
• Bleu Céruléum PB35 bleu froid de Winsor & Newton
• Bleu Indanthrène PB60 bleu chaud de Winsor & Newton

Si vous voulez plus de détails sur les bleus et rouges consultez mes échantillons et analyses en utilisant les liens ci-dessous. Ouvrez les dans un nouvel onglet afin de pouvoir revenir facilement à cet article.

Le lien pour les bleus: les teintes bleus selon les pigments pour l'aquarelle

Le lien pour les rouges les pigments rouges

Pour trouver tous les particularités de aquarelles avec les pigments violets utiliser ce lien :

Les Pigments Violets à L'Aquarelle

Mélanges aquarelle avec Bleus et Rouges pour créer des nuances de Violet
Mélanges aquarelle avec Bleus et Rouges pour créer des nuances de Violet

 

 

Les Mélanges avec les pigments Violet

Ici j’ai opté pour un choix de 8 pigments violets (les plus répandus 4 de chez Winsor & Newton, 2 d’Isaro et 2 de Schmincke) avec les 3 primaires (chaque en version chaud et froid) ainsi qu’avec les 2 autres secondaires aussi en version froide et chaude.

Comme pour le précédent nuancier, j’ai essayé d’utiliser la Marque Winsor & Newton extra-fine pour la plus grande part, mais comme je suis limité (j’en possède qu’une trentaine différentes), j’ai ajouté des couleurs Schmincke Horadam (Rouge de Saturne (PO64) et Rouge clair de Quinacridone (PR207)), Le vert Phtalo (PG7) d’Isaro et le Vert Sennelier (PG36).

Souvent mes lecteurs me demandent comment savoir qu’une couleur est chaude ou froide. C’est la roue de couleur qui le définit. Ce n’est pas complexe, mais je pense qu’il faudrait mieux écrire un article avec des images à l’appui que d’essayer de le traiter en quelques lignes… C’est promis je vous prépare cette article et ce sera bientôt en ligne. Revenons à nos mélanges avec les peintures violet.

Afin d’expliquer comment je procède pour faire les traits des mélanges. J’ajoute pour le premier une petite touche du violet à la couleur choisi. Puis je continue à ajouter petit à petit du violet au mélange en peignant un trait à chaque rajout. J’évolue du haut à gauche vers le bas à droite.

Mélanges des couleurs primaires et secondaires avec les violets à l'Aquarelle
Mélanges des couleurs primaires et secondaires avec les violets à l'Aquarelle

Les mélanges avec le PY129 Or Vert

• Violet Outremer (PV15) : d’un vert Olive on évolue vers un neutre foncé tendance verte
• Mauve Permanent (PV16) : d’une couleur Ombre Naturelle on évolue vers un marron rougeâtre
• Magenta (PV19) : d’un ocre d’or tendance rouge on évolue vers des tons terra cotta pour terminer avec un rouge foncé
• Mauve Isaro (PV19) : évolution d’un ocre tendance verte vers un marron terne.
• Violet Winsor (PV23) : d’un vert olive on arrive à des gris terne comparable à l’Ombre brulé
• Violet de Pérylène (PV29) : marron jaunâtre à un brun terne
• Magenta (PV42) : d’un marron terne vers des oranges ternie style terra cotta
• Violet de Quinacridone (PV55) : on obtient la même évolution qu’avec le PV29 mais plus clair

Mélanges des pigments violets avec le jaune or vert PY129
Mélanges des pigments violets avec le jaune or vert PY129

Les mélanges avec le PY150 Jaune Transparent

• Violet Outremer (PV15) : peu de différence avec le PY129 mais on obtient presqu’un noir
• Mauve Permanent (PV16) : Mélange plus rouge qu’avec le PY129
• Magenta (PV19) : belle panoplie d’oranges un peu ternie
• Mauve Isaro (PV19) : évolution d’un orange très terne vers un rouge bordeaux peu éclatant
• Violet Winsor (PV23) : Le PY140 se voit complètement neutralisé et on obtient du noir …
• Violet de Pérylène (PV29) : variation d’une couleur ocre chaud jusqu’à obtenir un marron chaud
• Magenta (PV42) : Mélanges presque identique qu’avec le Magenta PV19 d’Isaro
• Violet de Quinacridone (PV55) : jolis jaunes à marron très ternes

Les mélanges des violets avec le PY150 Jaune Transparent
Les mélanges des violets avec le PY150 Jaune Transparent

Les mélanges avec le PO64 Rouge Saturne

• Violet Outremer (PV15) : on évolue d’un orange, passant par des marrons pour atteindre un violet terne et granulant
• Mauve Permanent (PV16) : d’un orange on passe par des marrons pour atteindre des rouges froids
• Magenta (PV19) : oranges éclatants virant vers des écarlates vibrants
• Mauve Isaro (PV19) : Le mauve produit la même gamme que le PV19 Magenta mais plus soutenu et plus foncé.
• Violet Winsor (PV23) : d’un orange terni, puis des marrons très foncés on obtient finalement des bruns rougeâtres assez foncés.
• Violet de Pérylène (PV29) : démarrant d’un ton terra cotta on passe à des bruns violacés
• Magenta (PV42) : passant d’un orange vibrant passant par des écarlates un peu terni on arrive à créer de rouges neutres voir légèrement bleutés.
• Violet de Quinacridone (PV55) : D’un Sienne brulé on passe à des rouges froids foncés pour atteindre des violets dominante rouge.

Les mélanges des violets avec le PO64 Rouge Saturne
Les mélanges des violets avec le PO64 Rouge Saturne

Les mélanges avec le PO107 Orange Transparent

• Violet Outremer (PV15) : D’un orange terni on passe par des tons terre voir bruns pour obtenir un neutre puis un neutre violacé.
• Mauve Permanent (PV16) : D’un ton Sienne brulé on passe par des marrons rougeâtre pour terminer avec un violet brunâtre.
• Magenta (PV19) : Peu de différence avec les mélanges PO64 mais légèrement plus foncé virant au rose
• Mauve Isaro (PV19) : on passe d’un orange terni et arrive très vite à des rouges assez profond mais ternis.
• Violet Winsor (PV23) : d’un orange terre on passe vers des terres plus neutre pour arriver à des vrais neutres et presque du noir.
• Violet de Pérylène (PV29) : d’oranges de plus en plus ternis on arrive à créer des marrons chaud vibrants
• Magenta (PV42) : une variant d’oranges pour atteindre des rouges chauds puis neutres presque froids.
• Violet de Quinacridone (PV55) : D’un terra cotta très vibrant variant de plus en plus foncé on obtient des bruns chaud puis du rouge froid proche du Rouge ou Brun de Garance.

Les mélanges des violets avec le PO107 Orange Transparent
Les mélanges des violets avec le PO107 Orange Transparent

 

Les mélanges avec le PR207 Rouge Clair de Quinacridone

• Violet Outremer (PV15) : d’un rouge neutre terni on passe à obtenir des rouges violacés puis des violets de moins en moins ternes
• Mauve Permanent (PV16) : variation d’un rouge froid à un violet rougeâtre
• Magenta (PV19) : d’un rouge écarlate on navigue vers un rose
• Mauve Isaro (PV19) : comme pour le précédent PV19, mais plus dense et foncé
• Violet Winsor (PV23) : Variation commençant par une teinte Alizarine rouge de plus en plus violacée puis neutre pour terminer en violet foncé
• Violet de Pérylène (PV29) : D’un rouge rompu passant par des rouges violacés de plus en plus neutres on arrive à des violets foncés brunâtres
• Magenta (PV42) : Même résultat qu’avec le Magenta PV19 mais plus saturé et légèrement plus foncé.
• Violet de Quinacridone (PV55) : De rouge Cramoisie on passe à des violets de moins en moins rougeâtres

Les mélanges des Violets avec le PR207 Rouge Clair de Quinacridone
Les mélanges des Violets avec le PR207 Rouge Clair de Quinacridone

Les mélanges avec le PR206 Cramoisie d’Alizarine Permanent

• Violet Outremer (PV15) : De rouge froides bleuâtres de plus en plus profonds on arrive à des violets avec de moins en moins de tendance rougeâtre.
• Mauve Permanent (PV16) : Evolution comme le précédent mais plus clair et vibrant.
• Magenta (PV19) : La variation est très faible et reste dans des rouges rosé de plus en plus denses avant de s’éclaircir de nouveau.
• Mauve Isaro (PV19) : Le même comportement qu’avec le violet précédent mais plus sombre très proche de la cramoisie d’Alizarine ou rouge de Garance.
• Violet Winsor (PV23) : d’un rouge violacé on arrive à un neutre presque parfait pour terminer par des violets très foncé tendance bleuâtre.
• Violet de Pérylène (PV29) : D’un rouge légèrement brunâtre  devenant de plus en plus rougeâtre pour terminer avec un sous-ton bleuâtre.
• Magenta (PV42) : Plus foncé que le mélange avec le Magenta PV19 autrement même évolution
• Violet de Quinacridone (PV55) : La vraie panoplie des rouges froide vers des violets chaudes (rougeâtres)

Les mélanges Violets avec le PR206 Cramoisie d’Alizarine Permanent
Les mélanges Violets avec le PR206 Cramoisie d’Alizarine Permanent

Les mélanges avec PB15 le Bleu de Manganèse

• Violet Outremer (PV15) : d’un bleu neutre la variation se passe par des bleus plus chauds du violet outremer pour atteindre de vrais violets mais les couleurs sont pas très saturées.
• Mauve Permanent (PV16) : plus ternis et dense qu’avec le PB15 on atteint des violet un peu ternes de sous-ton rouge mais les variations se font plus vite car le spectre est plus large.
• Magenta (PV19) : D’un bleu froid, puis neutre on arrive à des violets bleutés pour passer par un sous-ton rouge pour arriver à un rouge froid type cramoisie.
• Mauve Isaro (PV19) : Plus foncé et dense qu’avec le Magenta PV19 on obtient plus de nuances au niveau du bleu puis des bleus violacés très profond pour arriver à des violets dominante rouge.
• Violet Winsor (PV23) : D’un bleu chaud type outremer foncé on obtient des bleus chauds de plus en plus foncés devenant presque noir.
• Violet de Pérylène (PV29) : D’un gris bleuté (très subtil) la mélange devient de plus en plus neutre et foncé pour arriver enfin à un brun Van Dijck.
• Magenta (PV42) : On part ici d’un bleu chaud clair qui se fonce et devient plus violacé pour passer à des tons violets rougeâtres près d’un rose foncé pour devenir presque un rouge cramoisie.
• Violet de Quinacridone (PV55) : Même variation qu’avec le Magenta PV19 mais beaucoup plus vibrant et saturé.

Les mélanges Violets avec PB15 le Bleu de Manganèse
Les mélanges Violets avec PB15 le Bleu de Manganèse

Les mélanges avec le PB29 Bleu Outremer

• Violet Outremer (PV15) : Peu de variation dans ce mélange avec des couleurs très proche l’un de l’autre, ce mélange est très nuancé variant d’un bleu chaud éclatant à des violets très bleutés.
• Mauve Permanent (PV16) : Ce pigment ce comporte comme le précédent avec cette différence que les couleurs sont moins vibrants et plus ternes et aussi le spectre est plus large et on arrive à un violet dominante rouge.
• Magenta (PV19) : Comme avec le PV15 on obtient des couleurs bien saturées mais le spectre est plus large passant par des violets bleutés puis rougeâtres pour devenir des rouges froids.
• Mauve Isaro (PV19) : Presque le même comportement qu’avec le PV16 granulation en moins juste un peu plus rompu ou terni.
• Violet Winsor (PV23) : Ici les couleurs sont très proches et la variation est près nul à part qu’ils sont très foncés.
• Violet de Pérylène (PV29) : Démarrant avec un bleu chaud profond on passe par des violets bleutés foncés atteignant un ton rompu presque neutre pour atteindre un brun Van Dijck chaud.
• Magenta (PV42) : Comme pour beaucoup d’autres mélanges le PV42 se comporte comme le PV19 mais le résultat a plus de vibrance et de saturation.
• Violet de Quinacridone (PV55) : Mélange assez particulière car on passe directement d’un bleu chaud profond à un violet bleuté foncé un peu terne sans qu’on arrive vraiment à un violet rougeâtre.

Les mélanges Violets avec le PB29 Bleu Outremer
Les mélanges Violets avec le PB29 Bleu Outremer

Les mélanges avec le PG7 Vert Phtalo

• Violet Outremer (PV15) : variant d’un vert un peu terne, puis un turquoise terni on obtient des bleus très ternes avant qu’arrive à un violet très fade et rompu
• Mauve Permanent (PV16) : d’un vert foncé un peu artificiel on passe par des neutre rompus d’abord avec un sous-ton bleuté puis violacé rougeâtre.
• Magenta (PV19) : évolution d’un vert de plus en plus neutre avant de devenir gris pour passer par un violet terne d’un sous-ton rouge pour atteindre un rouge foncé froid.
• Mauve Isaro (PV19) : Même évolution qu’avec le PV19 précédent avec cette différence d’un résultat plus dense et foncé.
• Violet Winsor (PV23) : d’un neutre verdâtre on passe par des bleuâtre neutres très foncé puis des violets ternes.
• Violet de Pérylène (PV29) : D’un vert bleuté on rompe de plus en plus ce vert avant d’arriver à un beau neutre foncé qui petit à petit devient brunâtre.
• Magenta (PV42) : Belle variation de vert passant par un neutre bleuté puis rougeâtre pour arriver à un rose rompu.
• Violet de Quinacridone (PV55) : Variation de tons verts fonçant de plus en plus pour montrer un sous-ton bleuté sans atteindre du bleu devient un violet rougeâtre très rompu montrant de plus en plus rougeâtre.

Les mélanges Violets avec le PG7 Vert Phtalo
Les mélanges Violets avec le PG7 Vert Phtalo

Les mélanges avec le PG36 Vert Sennelier

• Violet Outremer (PV15) : d’un vert sapin puis vert de vessie on obtient un gris verdâtre puis bleuâtre.
• Mauve Permanent (PV16) : Ici le vert se fonce de plus en plus pour arriver à un gris assez neutre devenant rougeâtre.
• Magenta (PV19) : d’abord un vert terne on passe par des neutre devenant de plus en plus rouges pour atteindre un rose rompu.
• Mauve Isaro (PV19) : Le vert se neutralise de plus en plus atteint un gris qui devient plus rouge voir un violet rougeâtre rompu.
• Violet Winsor (PV23) : d’un vert sapin on arrive à des bleus très verdâtres puis un neutre bleuté pour atteindre un bleu très foncé assez neutre.
• Violet de Pérylène (PV29) : D’un vert foncé très naturel ce mélange atteint des neutres foncés pour atteindre des neutres brun foncé voir atteindre une teinte style Brun Van Dijck.
• Magenta (PV42) : Même évolution qu’avec le PV19 Magenta mais les mélanges sont plus foncés et denses et les neutres sont beaucoup plus accentués
• Violet de Quinacridone (PV55) : Variation de vert foncé (peu d’évolution pour les 4 premières étapes) vers un vert très foncé presque neutre, un neutre foncé puis un neutre bleuté pour devenir un violet terni.

Les mélanges Violets avec le PG36 Vert Sennelier
Les mélanges Violets avec le PG36 Vert Sennelier

Conclusions

On sait, comme pour tous les couleurs secondaires, qu’on peut les obtenir en mélangeant 2 couleurs primaires. Est-ce dont nécessaire d’en avoir une ou plusieurs dans sa palette.

Comme pour toute composition de palette, on doit se demander ce qu’on veut peindre avec. C’est sûr que ce n’est pas facile pour les débutants même les aquarellistes intermédiaires., mais c’est le sujet et l’approche personnelle qui définit si oui ou non on va inclure une couleur dans sa palette.

Mais pour qui sont destiné les violets ? D’abord pour les peintres de botanique, car avoir un violet rougeâtre et un bleuâtre est une bonne base de mélange pour obtenir des mélanges stables et facile à recréer.

Les peintres de portrait ont souvent aussi recours à une teinte violet pour les tons de chair foncé et pour accentuer les ombres. Mais pour les autres sujets, à part d’expression artistiques personnelles, savoir mélanger un violet peut s’avérer suffisant gagnant ainsi de la place dans sa palette.

Pourtant en aquarelle il ne s’agit pas seulement de couleur mais aussi de comportement comme l’importante granulation qui ajoute de la texture. Et là on a 2 violets très intéressants les PV15 & PV 16. Chacun permet de créer pas mal de nuances avec un résultat plus ou moins granulant.

En « Last but not least » comme disent nos amis anglo-saxonnes, il y a le violet de Pérylène. Un violet assez terne proche des marrons. Ce violet est très intéressant en l’utilisant comme rouge … Il produits des neutres, des tons rompus et des gris subtiles avec pas mal d’autres couleurs (des marrons très naturels dont un ton très proche du rouge ou marron de garance original mais beaucoup plus résistant à la lumière) . Mélangé à du Vert de Pérylène PBk31 on obtient des gris et noirs lumineux idéal à créer de la profondeur dans une aquarelle.

Comme vous pouvez le constater, le choix des couleurs qui composent votre palette sont très personnel et aident à définir son propre style. Moi je vous présente cette étude afin de vous permettre de faire votre choix en proposant ce guide de base. Le seul conseil que je puisse vous donner, utilisez mes recherches comme fil rouge et adaptez les à vos préférences et testez… testez.

D’autre part, comme je l’ai indiqué dans l’article sur les pigments violets utilisés dans les peintures aquarelle, je suis complètement indépendant et je ne suis ni sponsorisé par des fabricants ni par des chaînes ou boutiques.

Si vous avez des questions, propositions ou remarques n’hésitez pas à me contacter par e-mail, je ferai de mon mieux pour apporter mes expériences et observations et de vous répondre.

Maintenant je commence mes recherches et analyses concernant la. dernière des couleurs secondaires les "Verts".

Commenter cet article

ellerium 05/10/2019 10:20

bonjour ! J'essaie mais vainement de m'inscrire à votre communauté l'Art dans tous ses états, est-elle toujours active ? ou alors il y a problème technique chez over-blog, en tout cas je n'y arrive pas !!! Cordialement

Désiré Herman 27/10/2019 18:21

Je n'en sais rien, overblog est un univers sur lui-même et je n'ai pas assez de connaissances pour vous répondre ...

annie el 17/03/2019 11:57

un travail de longue haleine et enrichissant pour les lecteurs .Merci