10 Techniques de Repenti Testées - Alternatif au Drawing Gum

Publié le par Désiré Herman

Réserver les Blancs - Repenties alternatif au Drawing Gum

Le blanc en aquarelle c’est le papier ! Oui il existes des blancs de Zinc ou de Titanium. Le premier est souvent appelé blanc de Chine et est semi opaque, le titanium est quant à lui opaque.

Les Additives utilisés dans ce Comparatif pour "ouvrir les blancs"
Les Additives utilisés dans ce Comparatif pour "ouvrir les blancs"

Les alternatifs pour mettre une petite touche de blanc c’est l’utilisation de la gouache blanche (pratiqué par des grands artistes comme Alvaro Castagnet voir Joseph Zbuvick …), ou les feutres et stylos gel blanc.

Autrement il y a le drawing gum … pratique, mais agressif pour les pinceaux et hélas pas toujours efficace… Combien d’aquarelles n’ont pas été détérioré par cette gomme qui ne voulait plus s’enlever ou qui emportait une couche de papier. Qu’en plus ça crée des bords très marqués et pas très naturels. 

Désolé, je n’ai pas mentionné l’utilisation de film qu’utilisent beaucoup d’artiste en aérographie, mais sa découpe sur du papier laisse des traces et est donc assez compliqué à mettre en oeuvre pour une aquarelle car en plus, vue la texture du papier, il y a souvent des infiltrations sous le film)

De ces faits, pourquoi utiliser ces techniques qui sont plutôt multi-media et de ne pas utiliser la technique d’ouvrir les blancs aussi nommé en jargon le repenti ?

Parce que la plus grande partie des papiers coton ne donnent pas de bons résultats ! C’est la raison pourquoi, durant des stages, beaucoup d’artistes français recommandent d’utiliser du papier cellulose et en particulier le Montval de Canson.

Mais les papiers celluloses ne supportent pas un frottage intensif. Après quelques frottements, même pas très appuyés, le papier se décompose et laisse des petits boulettes sur la surface.

C’est à cause de la forte encollage en intérieur et extérieur qui font que les pigments peuvent s’enlever plus facilement. Les fibres de coton sont plus larges et longues et n’ont pas besoin d’un encollage aussi fort que les papiers cellulose (aussi nommé papier pulpe de bois …).

De ce fait je me suis mis à la recherche d’améliorer la technique du repenti.

Les aides au repenti commerciales utilisées dans ce comparatif
Les aides au repenti commerciales utilisées dans ce comparatif

Il y a différent pistes à explorer ;

  1. Additifs utilisés dans la peinture aquarelle ; Fiel de boeuf et gomme arabique
  2. Additifs commerciaux; j’ai retenu 3 marques Schmincke, Winsor & Newton et QOR by Golden.
  3. L’additif d’encollage du papier la gélatine … 

J’ai peint 10 différents cases et ceci avec 2 peintures. J’ai utilisé l’Outremer de Lukas, qui est une teinte peu teintante et le Blue Phtalo reconnu très teintante (Mes brosses s’en souviennent …).

J’ai appliqué ces techniques différentes sur un papier Arches grain fin (100% coton)et sur du Montval de Canson (100% Cellulose). Après avoir peint les feuilles, je les ai laissé reposer durant une journée avant de commencer les repenties.

Autres aides au repenti commerciales utilisées dans ce comparatif
Autres aides au repenti commerciales utilisées dans ce comparatif

J’explique les 10 différentes techniques utilisées :

  1. Sans additifs, peint avec une peinture fluide sur le papier
  2. La case a été préparé en appliquant avec un pinceau de la gomme arabique pure (Jackson’s), puis j’ai laissé sécher pendant 24h avant d’appliquer la peinture.
  3. La case a été préparé en appliquant avec un pinceau de la gomme arabique diluée avec de l’eau (50/50) , puis j’ai laissé sécher pendant 24h avant d’appliquer la peinture.
  4. Cette case a été préparé en appliquant avec un pinceau du Fiel de Boeuf , puis j’ai laissé sécher pendant 24h avant d’appliquer la peinture.
  5. Cette case a été préparé en appliquant avec un pinceau une dilution à 2%de gélatine alimentaire (en poudre, mais vous pouvez aussi utiliser des feuilles) , puis j’ai laissé sécher pendant 24h avant d’appliquer la peinture.
  6. La sixième case à été préparé (peint avec une brosse avec le liquide pur) avec l’additif Aqua Lift Off Medium de Schmincke. Puis j’ai laissé sécher pendant 24h avant d’appliquer la peinture.
  7. La sixième case à été préparé (peint avec une brosse avec le liquide pur) avec l’additif Lifting Preparation de Winsor & Newton. Puis j’ai laissé sécher pendant 24h avant d’appliquer la peinture.
  8. La sixième case à été préparé (peint avec une brosse avec le liquide pur) avec l’additif Lift Aid de QOR by Golden. Puis j’ai laissé sécher pendant 24h avant d’appliquer la peinture.
  9. Pas de préparation pour la neuvième case, ici j’ai mélangé la peinture avec de la gomme arabique dans un pot séparé de ma palette afin d’éviter de la contamination.
  10. Pas de préparation non plus pour la dixième case, ici j’ai mélangé la peinture avec du Fiel de Boeuf dans un pot séparé de ma palette afin d’éviter de la contamination.

Voici un aperçu de l'application des différentes techniques sur du Papier Montval de Canson 100% cellulose: premier tout appliqué avant d'ouvrir les blancs par une brosse assez rigide mouillée. Deuxième les repentis exécutés.

Lavis exécutés sur Papier Montval de Canson avant d'ouvrir les blancs
Lavis exécutés sur Papier Montval de Canson avant d'ouvrir les blancs
Lavis exécutés sur Papier Montval de Canson après ouvertures des blancs
Lavis exécutés sur Papier Montval de Canson après ouvertures des blancs

Voici un aperçu de l'application des différentes techniques sur du Papier ARCHES grain fin 300g 100% coton: premier tout appliqué avant d'ouvrir les blancs par une brosse assez rigide mouillée. Deuxième les repentis exécutés.

Lavis exécutés sur Papier ARCHES avant d'ouvrir les blancs
Lavis exécutés sur Papier ARCHES avant d'ouvrir les blancs
Lavis exécutés sur Papier ARCHES après ouverture des blancs
Lavis exécutés sur Papier ARCHES après ouverture des blancs

Alors je vais comparer les différents méthodes :

1. Peinture sur support papier sans additifs

Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sans additif
Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sans additif

Ici on constate clairement que sur le Montval les retraits sont beaucoup plus marqués que sur l’Arches. La nuance teintante “Bleu Phtalo” ne s’enlève que très peu sur Arches, tandis que sur le Montval on voit clairement les petits morceaux de papier qui s’enlèvent suite aux passages d’une brosse dure. Constatez aussi la différence entre les 2 papiers… Sur L’Arches les lavis sont beaucoup plus uniformes et on voit nettement mieux la granulation délicate de l’outremer. Sur le Montval la peinture se diffuse inégalement (peint mouillé sur sec) et on constate aussi la formation de cernes ou taches dans le bleu Phtalo. Voilà une bonne raison d’opter toujours pour un papier haut de gamme !

2. Peinture sur une zone préalablement peinte avec de la gomme arabique pure

Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Gomme Arabique Liquide Pure
Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Gomme Arabique Liquide Pure

Poser de la gomme arabique liquide pure et faire sécher avant de déposer la peinture n’est pas une solution idéale … Oui on retrouve presque le blanc du papier après avoir exécuté le repentie, mais cette technique ne permet pas d’obtenir des lavis égaux. C’est mieux sur l’Arches, mais une catastrophe sur le Montval … à part de désirer cet effet de structure 

3. Peinture sur une zone préalablement peinte avec de la gomme arabique diluée avec de l’eau 

Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Gomme Arabique Liquide Diluée
Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Gomme Arabique Liquide Diluée

Utilisant une dilution de 50/50, le résultat des lavis est meilleur, pas au top pour le Montval, mais bien sur l’Arches. Les repenties sont très bien et presque aussi réussies qu’avec de la gomme arabique pure. Les lavis sur l’Arches sont un peu plus floconneux que si on n’applique pas la sous-couche de gomme arabique diluée. Mais même très teintante, le bleu de Phtalo s’enlève presque complètement.

4. Peinture sur une zone préalablement peinte avec du Fiel de Boeuf

Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Fiel de Boeuf
Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Fiel de Boeuf

 

Utilisant une sous-couche de fiel de boeuf pur, les repentis sont qu’un peu mieux que s’il le fiel de boeuf n’était pas appliqué au préalable. Sur l’Arches les repentis sont quand même nettement mieux que sans son application et on constate que le lavis est un des plus beau et égal. Sur le Montval on ne constate pas trop de différence  avec un repenti sur papier non traité …

5. Peinture sur une zone préalablement peinte avec une dilution de Gélatine à 2%

Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Gélatine diluée à 2%
Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Gélatine diluée à 2%

Enduit avec une dilution à 2% (2g pour 100 ml d’eau distillée) les résultats sont encouragent… Sur le Montval l’application de la solution gélatineuse améliore légèrement les repenties, jusqu’à retrouver les blancs complètement. Elle permet aussi d’avoir des lavis plus uniformes avec moins de formation de “tâches”. L’application sur l’Arches montre un repentie beaucoup plus accentué comparé à l’application sans cette dilution. Mais on n’arrive pas à retrouver le blanc original.Ce qui serait intéressant est de laisser tremper son papier pendant une dizaine de minutes dans cette solution pour voir l’action. C’est un test en cours que j’ajouterai ci-dessous sous peu…

6. Peinture sur une zone préalablement peinte avec Schmincke Aqua Lift Off Medium

Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Aqua Lift Off de Schmincke
Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Aqua Lift Off de Schmincke

Avec ce produit Aqua Lift OFF Schmincke propose une solution aqueuse à appliquer sur des zones qui doivent être travaillées par repenties. Les lavis sur cette couche pré-traitée montrent un flaconnage important sur le Montval niveau outremer ainsi qu’un lavis plus régulier. Sur Arches la granulation de l’outremer est accentuée, mais les lavis moins homogènes. Les résultats sont excellents, sur le Montval on retrouve les blancs, mais sur Arches on a encore des traces de la peinture. Néanmoins un très bon résultat sur Arches, si difficile à repentir.

7. Peinture sur une zone préalablement peinte avec Winsor & Newton Lifting Preparation

Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Lifting Preparation de Winsor & Newton
Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Lifting Preparation de Winsor & Newton

Avec ce produit Lifting Preparation, Winsor & Newton propose une solution aqueuse à appliquer sur des zones qui doivent être travaillées par repenties. Les lavis sur cette couche préretraitée montrent de peu flaconnage, mais des cernes importantes sur le Montval niveau outremer, mais aussi ’un lavis un peu moins régulier (Cette préparation est celle qui permet les meilleurs lavis uniformes des 3 préparations testées). Sur Arches la granulation de l’outremer est un peu accentuée, et les lavis sont très homogènes comparés aux lavis sur du Montval. Les résultats sont très bon, sur le Montval on retrouve prèsque les blancs, mais sur Arches on a encore des traces de la peinture. Sur Arches cette préparation est la moins active et laisse plus de résidus sur le papier, après repenti, que les 2 marques concurrentes.

8. Peinture sur une zone préalablement peinte avec QOR Lift Aid

Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Lift Aid de QOR by Golden
Comparatif Ouverture des Blancs . : Aquarelle appliquée sur couche de Lift Aid de QOR by Golden

Avec ce produit Lift Aid, QOR propose une solution aqueuse à appliquer sur des zones qui doivent être travaillées par repentis. Les lavis sur cette couche préretraitée sont très irréguliers et montrent plus de flaconnage, ainsi que des irrégularités importantes sur le Montval .

Sur Arches la granulation de l’outremer est un peu accentuée, et les lavis sont pas très homogènes. Les résultats sont très bon, sur le Montval on retrouve les blancs, et sur Arches on a le meilleur résultat des 3 produits d’aide à repentir.

Sur Arches cette préparation est la plus active et laisse pas de résidus sur le papier, après repentie. Entre les 3 produits il faut faire un choix ; Winsor & Newton produit les meilleurs lavis, mais le plus mauvais au niveau repenties, QOR donne le meilleur résultat niveau repenties, mais les lavis sont très irrégulier et Schmincke se situe entre les deux bien au niveau lavis (Un peu en dessous de Winsor & Newton) et très bien au niveau repentie (un peu endossons de QOR), donc le plus homogène et mon choix en général pour des plus grandes surfaces. Si on l’utilise comme du drawing gum, je conseille QOR.

9. Peinture avec de la peinture diluée à la gomme arabique.

Application avec mélange peinture + gomme arabique sur papier non modifié
Application avec mélange peinture + gomme arabique sur papier non modifié

L’utilisation de la gomme arabique dans la peinture produit un effet de brillance en surface après séchage. On obtient un résultat quasi égale voir meilleur comparé aux préparations d’aide au repenti des 3 fabricant mentionnées ci-dessus. En plus les lavis sont plus uniformes et meilleurcomparé à ceux exécuté avec la peinture seule. On retrouve presque complètement les blancs, mais un peu moins avec des peintures teintantes, même avec une peinture renommé impossible à repentir comme le bleu de Phtalo !

10. Peinture avec de la peinture diluée au Fiel de Boeuf.

Application avec mélange peinture + Fiel de Boeuf sur papier non modifié
Application avec mélange peinture + Fiel de Boeuf sur papier non modifié

Ici pas d’amélioration des repentis. On constate quand même que les lavis sont les plus beaux de toutes les techniques utilisées dans ce test.

 

Conclusion

Plein de collègues m’ont dit qu’il fallait prendre du Montval si on désirait ouvrir les blancs … Comme ce papier ne me convient pas (Beaucoup trop de cernes et irrégularités dans les lavis et j’ai aussi constaté que le mélange sur papier ne se fait pas trop bien. Oui c’est un papier facile à repentir comme beaucoup de papiers cellulose très encollés en externe et interne, mais elle sèche assez vite et les lavis réguliers sont plus difficile à appliquer.

De ce fait, je voulais voir si c’était possible d’obtenir le même résultat avec un papier 100% coton. Comme je n’aime pas utiliser du drawing gum (ça m’a déjà ruiné quelques aquarelles et je n’aime pas les bords trop désinés et contrastant ), je cherchais aussi le moyen d’utiliser la technique du repentie pour ouvrir les blancs et retrouver à peu près le blanc du papier, chose très difficile voir impossible avec des peintures très teintantes …

Je suis content des résultats et je pense que pour des grandes surfaces, je vais utiliser le trempage dans un bain à 2% de gélatine et après, si j’ai vraiment besoin de plus de blanc, je peindrai avec la peinture mélangé avec de la gomme arabique. Les autres techniques ont certes aussi leur avantages, mais celle-ci est certes la moins onéreuse.

Mais, même si vous retenez une de ces solutions, il faut faire des tests sur votre propre papier. Même dans les 100% coton il y a pas mal de différences … l’encollage, sa composition et plein d’autres facteurs font que les papiers réagissent différemment .

En consultant mon article sur les 58 échantillons de papier peintes, vous pouvez vous faire une idée de ce qui vous convient le mieux.

Si vous avez d’autres questions, propositions ou remarques, n’hésitez pas à me contacter.

Joyeuse Pâques.

Commenter cet article

Toto 15/10/2018 01:03

Bonjour je dessine beaucoup à l'encre ça me connait les réserves :
pour ouvrir les blancs : l'eau de javel domestique utilisée avec des pinceaux synthétiques , tapoter les décolorations au papier-q. si changement de couleur à la recolorisation , y a une lie de chlore, ajouter de l'eau ou réinsister avec la couleur de départ
si non le latex à dessiner et les pinceaux :
enduire tout les poils du pinceau propre avec du produit vaiselle genre pec (pas de savon solide !!)et assécher les poils enduits avec un papier hygiénique(ça va créer un film protecteurs sec ) avant de le tremper dans le latex à dessiner >> éviter de diluer le latex et toujours l'utiliser en couche très fine si non ça arrache le papier. ;) ...

Désiré Herman 15/10/2018 10:06

Bonjour,
Merci pour votre intérêt.
L'utilisation de Javel (chlore) est désastreux pour les papiers aquarelle. Ca change le PH et colorise à moyen terme le papier. Quant au latex, c'est la même chose que le drawing gum...
L'article veut simplement informer comment ouvrir les blancs et respectant la longevivité de l'oeuvre et sans ou prèsque pas endommager le papier...
D'autres solutions existent, mais elles sont plus agressives comme l'utilisation de papier verre etc.

zelia 17/09/2018 10:06

Merci infiniment pour cet excellent article très.. "éclairant"!

Patrick 30/08/2018 18:09

Voilà, j'ai testé sur un papier Clairefontaine 100 % coton avec une sous couche de gomme arabique. Je suis circonspect. Les blancs s'ouvrent facilement mais on voit une démarcation entre la zone avec gomme arabique et la zone sans gomme. J'ai essayé différentes dilutions et on voit toujours cette démarcation. Ce clairefontaine est un vrai buvard, c'est peut être cela aussi...?

Désiré Herman 31/08/2018 19:58

Il faut voir de quel papier il s'agit. Clairefontaine en a des différents. Ceci dit, le fait de poser la gomme arabique est égal à poser du drawing gum. Là où on n'en a pas mis la peinture restera plus (selon le degré de force teintante d'une peinture) et on vera donc une démarcation... Il faut alors remouiller à l'eau claire la gomme arabique, laissez poser un peu puis travailler avec une brosse très légèrement humide. De ce fait on enlève un peu la gomme et on peut travailler les contours afin de les adoucir si c'est votre but.

Patrick 30/08/2018 16:10

Merci pour ce test très intéressant ! Je vais m'y essayer de suite.