Est-ce que Daniel Smith nous Trompe ? Mes observations sur le Nouveau Quinacridone Gold

Publié le par Désiré Herman

3 Différentes Teintes Quinacridone Gold de Daniel Smith
3 Différentes Teintes Quinacridone Gold de Daniel Smith

Très récemment lors d’un stage avec Catherine Rey, nous étions une douzaine d’aquarellistes à y participer. Pour créer des verts Catherine Rey nous demandais d’utiliser Indigo avec jaune permanent et gomme gutte. Quel était la désillusion de certains peintres… les mélanges obtenus n’étaient pas du tout proche des mélanges obtenus par l’artiste …

Oui un nom ne dit rien, certaines marques n’en font qu’à leur tête, car ils utilisent d’autres pigments qu’on utilise normalement pour créer ces peintures. Résultat est que le mélange obtenu est très différent des mélanges avec le même nom que les autres marques. A ceci s’ajoute sous peu la différence entre un même nom, mais avec une formulation différente comme le Quinacridone Gold de chez Daniel Smith.

Les différences de formulation d’une même teinte fera le fond d’un autre article, mais retournons au Quinacridone Gold de Daniel Smith. J’avais fait part dans mon précédent article du changement de formule suite à l’épuisement du pigment PO49. Depuis j’ai reçu un tube de la nouvelle formulation et j’ai fait quelques comparatifs et tests.

Daniel Smith indique qu’il n’y a que très peu de différence entre ces 2 formules. Moi j’étais déjà plus dubitatif, car ajouter un pigment de plus et pas dans la même nuance (jaune au lieu d’orange) allait certainement jouer surtout avec les opposées, voir les verts ….

J’ai peins des larges échantillons, puis j’ai fait des mélanges avec ma palette limitée de 13 couleurs (voir la composition ici). J’ajoute aussi une conversion en niveau de gris afin de pouvoir constater la valeur des teintes.

Dans mes observations j’utilise les dénominations suivantes QG = Quinacridone Gold ancien PO49 et QGN = Quinacridone Gold New PO48 + PY 150

Comparaison Daniel Smith Quinacridones Gold (Ancien & Nouveau) Mélanges avec ma palette limitée
Comparaison Daniel Smith Quinacridones Gold (Ancien & Nouveau) Mélanges avec ma palette limitée

Mes observations

 

  • La couleur pures sont très proches, surtout quand on utilise une dilution crémeuse. Mais quand on dilue les Quinacridones Gold beaucoup, l’ancien PO49 est plus nuancé et un peu moins jaune avec une tendance vers l’ocre jaune plus prononcé. La nouvelle teinte est plus proche d’un ordre doré.

 

Les Mélanges

 

  • Mélange avec le PY154 : les deux Quinacridones Gold ont le même comportement, difficile de trouver une différence
  • Mélange avec le PY3 : assez semblable mais le QG plus jaune froid (tendance + citron) que le QGN qui est un peu plus rouge (C’est le PY150 Azo Yellow qui est plus rouge qui doit être le facteur de cette nuance un peu plus rouge)
  • Mélange avec le PY65 : même constat qu’avec le PY3 en plus au niveau de la teinte (voir la conversion en tons gris) le mélange avec le QG est plus clair qu’avec le QGN
  • Mélange avec le PY153 : le QG est moins rouge qu’avec le QGN le ton du QG est aussi plus clair.
  • Mélange avec le PO64 : le mélange avec le QG est moins orange et plus nuancé.
  • Mélange avec le PR187 : les mélanges se valent un peu plus rouge pour le QG un peu plus neutre pour le QNG mais les différences sont vraiment très légères.
  • Mélange avec le PV19 : une teinte plus Terra Cota, scarlet brulé pour le QNG le QG à une teinte plus rosée
  • Mélange avec le PR264 : teinte plus foncée pour le QG légèrement plus rouge. Le QGN a tendance d’être une peu plus jaune
  • Mélange avec le PB15 : Le QG produit un mélange vraiment différente. Le vert obtenu est entre un vert de vessie et d’un vert olive, avec une tendance plus jaune. Le mélange avec le QGN produit un vert plus neutre proche d’un vert Hooker avec une petite tendance Viridian.
  • Mélange avec le PB36 : Le mélange avec le QG produit un vert olive tendance jaune avec une belle séparation  avec la granulation du céruléum. Moins de granulation/séparation pour le mélange avec QGN produisant un mélange plus virant vers le bleu résultant dans un vert avec un dominant jaune léger
  • Mélange avec le PB29 Le mélange avec le QG produit une couleur de terre d’ombre naturelle légèrement verte. Le résultat avec le QGN produit un vert foncé entre le vert de Perylène et un vert Hooker’s 
  • Mélange avec le PB60 : Le mélange avec le QG produit une teinte similaire à un ombre naturel avec une tendance vert jaunâtre et d’une teinte nettement plus foncée que le mélange produit avec le QGN, qui produit un vert de chrome prèsque neutre.
  • Mélange avec le PG7 : Le QG produit dans ce mélange un très joli vert jaune rompu proche d’un vert olive bien dense. Le QGN produit un vert Spinell avec un ton plus jaune, très utile pour un vert de printemps.
Comparaison en niveaux de gris des Daniel Smith Quinacridones Gold (Ancien & Nouveau) Mélanges avec ma palette limitée
Comparaison en niveaux de gris des Daniel Smith Quinacridones Gold (Ancien & Nouveau) Mélanges avec ma palette limitée

Et en dernier, j’ai cherché de créer des neutres proche du noir avec les pigments PV19 et du PB60. Le mélange avec le QGN est plus bleu le QG produit un ton plus neutre avec une légère tendance vers le vert. La teinte créée avec le QG est aussi plus dense s’approchant des 90% très utile pour créer un noir teinté dans vos paysages.

Conclusion :

Le nouveau Quinacridone Gold est une teinte très différente de l’ancien. Si on ne constate pas de différence en l’utilisant pur, on voit clairement un comportement différent quand on l’utilise en mélanges.L’ajout du jaune Azo (PY150) produit des légères différences dans les mélanges avec les jaunes et rouges, mais les plus gros différences sont constaté dans les mélanges avec les bleus. L’ancien Quinacridone Gold produit des tons de vert olive virant vers une terre d’ombre verdâtre, quant au nouveau Quinacridone Gold, il produit des vert allant d’un vert de vessie au vert de perylène.

Le nouveau quinacridone gold de Daniel Smith ne peut pas remplacer l’ancien si on l’utilise en mélanges. On perd le nuances légèrement rompus, caractéristique de cette couleur. Le nouveau ne romps pas les couleurs, leur résultat est plus proche de teintes pures. Au niveau de transparence les 2 sont comparables.

Maintenant à vous de voir si vous garderez, en remplacement de l’ancien, ce nouveau Quinacridone Gold de Daniel Smith dans votre palette…

Publié dans Nuanciers & Palettes

Commenter cet article